FORUM CLIMATISATION

S'inscrire Aide

Profil du membre Dom-Aom

Rechercher dans le forum climatisation :
ou taper le n° d'une question pour y accéder directement
Je pose une nouvelle question :
Actuellement 6 561 questions dans le forum climatisation


Membre inscrit Dom-Aom sur le forum Climatisation

Dom-Aom
a posté 4 850 messages sur le forum Climatisation :


Multi-Forums

Je pensais que "Waaaaah, ça c'est de la consommation !" indiquait que j'étais choqué...
Apparemment vous ne m'avez pas compris non plus pour la puissance de la PAC.
Prenons une comparaison. Vous avez une baignoire qui fuit copieusement à sa bonde et dans laquelle vous voulez avoir toujours 30cm d'eau.
Vous avez 2 robinets, un petit et un gros.
Pour compenser la fuite, il faut que le petit soit ouvert presque au maximum.
Vous pouvez aussi utiliser à la place le gros robinet, qui va par contre être à peine ouvert.
Question : quelle va être la différence de consommation à votre compteur d'eau, entre les 2 robinets ? Aucune bien évidemment. C'est la même chose pour votre PAC ; si vous en prenez une plus forte, elle marchera modérément, mais vous consommerez autant de kWh, puisque ces kWh dépendent uniquement des déperditions.
Certes quelque chose vous échappe, mais vous ne semblez pas vouloir explorer les pistes simples qu'on vous propose, arrêt temporaire de VMC et calcul de déperditions.
Bien sûr votre consommation est nettement supérieure à la moyenne, mais avec votre patio (que je suppose non inclus dans vos 200m²), votre maison fait 230m² équivalents (à cause des baies supplémentaires), et cela se "paie" en chauffage.
J'ai estimé votre longueur de murs extérieurs (avec patio) à 94m, et votre surface vitrée totale à 94m², soit une hauteur moyenne de vitrage de 1m.
Pour un double vitrage à Rth (abus de langage de ma part, le vrai terme est Uw) de 2.0, cela vous donne 90kWh par jour quand il fait 0° dehors.
Et ce, rien que pour les baies vitrées !
Calcul à affiner avec vos données réelles de surfaces et Uw, en espérant que vous en ferez profiter le forum.
Je vous joins un lien intéressant sur les double vitrages : www.verreonline.fr Le vitrage isolant
Cordialement (néanmoins), Dom, 21/01/10.
21 janvier 2010 à 19:21
forum consulter ce sujet Problème Pac Air/Air gainable Mitsubishi R140

Bonjour. Votre maison semble effectivement pêcher par excès de vitrages, ce qui est une bonne chose quand il y a du soleil en hiver, mais est beaucoup moins avantageux lorsqu'il se cache.
Je vous "rassure", si votre architecte avait mis une PAC plus musclée, cela n'aurait pas baissé votre consommation pour autant. Simplement, elle aurait tourné moins fréquemment, et vous aurait chauffé correctement par températures très froides. Vos déperditions appellent un certain nombre de kWh pour être compensées, c'est indépendant du mode de chauffage.
Maintenant, pour essayer de réduire votre facture, il faut impérativement fermer vos volets la nuit pour que l'extérieur des baies soit au contact d'un air moins froid, faire marcher la VMC par intermittence, car elle expulse de toutes façons de l'air réchauffé et fait entrer de l'air froid, éventuellement installer un insert, moins chauffer les pièces inutilisées (s'il y en a).
Si vous connaissez la surface et la résistance thermique de vos vitrages, vous pouvez déjà estimer leurs déperditions :
Déperditions quotidiennes (en kWh)= Surface (en m2) x Rth (en Watts par m2 par degré) x diff de température int/ext x 24 (heures)/ 1000 (W->kW).
Cordialement, Dom
21 janvier 2010 à 00:32
forum consulter ce sujet Problème Pac Air/Air gainable Mitsubishi R140

Publicité

Waaaaah, ça c'est de la consommation ! Il y a effectivement un problème quelque part, mais j'ai du mal à croire que ce soit de la faute à la pompe à chaleur puisque vous avez des températures positives dehors.
Mais avec ces températures, votre maison consomme autant qu'une maison récente de 200 m² avec isolation standard et... convecteurs !
Je rejoins en cela l'internaute (7), le COP semble avoir disparu, mais ce n'est pas possible, la raison doit être ailleurs.
En effet, vous consommez en gros 5 kWh par heure, soit 4 pour votre climatisation.
C'est proche du plein pot, mais il n'y a pas de raison pour que le COP chute de la sorte.
Ou bien l'isolation de votre maison a été bâclée, ou bien vos déperditions sont excessives.
Quelle est l'épaisseur de polystyrène utilisée pour les murs ? Vous habitez quelle région ?
Je vous suggère avec insistance de couper votre VMC et de voir l'effet sur le compteur EDF.
Avec un peu de "chance", vous avez une extraction VMC proche d'une bouche d'air chaud, et une partie de votre chaleur n'a pas le temps d'arriver dans vos pièces.
Pour info, une VMC peut être dotée d'un fonctionnement intermittent du genre 15 minutes toutes les 2 heures.
Cordialement, Dom
19 janvier 2010 à 21:43
forum consulter ce sujet Problème Pac Air/Air gainable Mitsubishi R140

Bonjour
J'ai posté un petit laïus en question 768 sur le dégivrage.
Pour ce qui est de dégeler un échangeur pris en glace, suite à une période de gel trop longue, c'est autre chose. Je fais cela à l'eau chaude et au tournevis.
Mais une climatisation en bonne santé dégivre toute seule en inversant le rôle des 2 échangeurs, elle envoie le gaz chaud sur celui qui est givré pour faire fondre son givre.
Si votre climatisation ne fait pas de dégivrage, c'est qu'elle a un problème.
Cordialement, Dom (18/01/10).
18 janvier 2010 à 11:59
forum consulter ce sujet Panne climatisation contrôle du gaz

Bonjour
Essayez de démonter le carter de votre UI, pour avoir accès à la turbine.
Et lorsque l'UI est "très chaude", coupez le courant et voyez si la turbine tourne librement.
Peut-être la chaleur provoque une dilatation et révèle alors un montage trop serré ou un manque de graissage, qui ne se verrait pas à froid.
Cordialement, Dom (18/01/10).
18 janvier 2010 à 11:42
forum consulter ce sujet Problème en position chauffage Fujitsu Atlantic inverter asy17rs et aoy17rn

Bonjour. Je ne voudrais pas ruiner vos espoirs, mais la pose d'un cordon chauffant au bas de l'échangeur n'empêchera en aucun cas la formation de givre sur votre échangeur extérieur. Il empêchera tout au plus sa prise en glace sur les 5 derniers cm lorsque vous ferez face à une période de gel supérieure à une semaine. Dans ce cas, l'eau issue du dégivrage gèle en arrivant au bas de l'échangeur et ne peut s'évacuer par les trous eux mêmes pris en glace. Pour empêcher totalement la formation de givre, vous devriez mettre derrière l'unité un chauffage correspondant quasiment à la puissance du groupe...
Si vous tenez quand même à installer ce dispositif, soyez plus précis : quelle est la puissance du cordon (ou sa résistance mesurée à l'ohmmètre), ses branchements sont-ils phase/neutre ou phase/neutre/terre ? ... Une photo ? ...
Cordialement, Dom, 18/01/10.
18 janvier 2010 à 11:32
forum consulter ce sujet Erreur P1 sur climatisation Carrera 12000 BTU

Vous êtes bien un internaute high tech ! Pour le bruit, c'est un peu une colle.
On entend bien un bruit strident pouvant être causé par un rétrécissement de tuyau localement, dans le split, mais sans doute pas ailleurs.
Peut-être un coude trop violent sur les tuyaux d'arrivée ? Quant au bruit de moteur, il n'y a que 2 types de moteurs dans une UI, la turbine (mais vous devriez sentir un peu d'air sortir de l'UI si elle tourne à faible vitesse, essayez de glisser une languette de papier souple dans l'ouïe pour tester la rotation...), et le(s) moteur(s) pas à pas des commandes de volets, mais ils ne font pas ce genre de bruit.
Je suis donc perplexe, et laisse la parole aux hommes de l'art !
Cordialement, Dom, 16/01/10.
16 janvier 2010 à 12:18
forum consulter ce sujet Faut il 4 splits identiques sur une installation

Bonjour. Vous pouvez évidemment améliorer l'isolation de vos tuyaux, mais ce sera encore mieux de ne pas les mettre dans un même manchon dans la mesure où il peut y avoir jusqu'à 50 °C de différence de température entre les 2 tuyaux.
Il est curieux qu'après amélioration de l'isolation votre performance semble dégradée.
La température extérieure n'était-elle pas plus faible après votre modification ?
Sinon, le fait de manipuler les tuyaux pourrait avoir tiré sur un raccord et créé une petite fuite ?...
Pour finir, une chose à laquelle on ne pense pas forcément : l'air arrivant à la reprise d'air n'est pas à température constante.
Si la pièce a perdu 3°, par exemple après aération ou parce que la climatisation a été arrêtée 2 heures, l'air chaud sortira à 3 degrés de moins...
Cordialement, Dom, 15/01/10.
15 janvier 2010 à 18:21
forum consulter ce sujet Climatisation réversible isolation tuyaux

Bonjour. Jetez un œil à la question 1372, et sa réponse 5.
Quelle est la puissance de votre UE, et quelle est la surface que vous chauffez ?
La raison peut être simplement un sous-dimensionnement.
D'un autre côté, si (comme moi) vous mettez un chauffage d'appoint 5 jours par an, il n'y a pas de quoi s'alarmer !
Cordialement, Dom, 12/01/10.
12 janvier 2010 à 19:41
forum consulter ce sujet Température chauffage climatisation Airton inverter

Re-bonjour JP. Désolé, je n'ai pas trop d'avis pour ce point.
Ce serait plutôt du ressort de PL ou AAC.
Au fait, quel genre de bruit cela fait-il, et le bruit apparait-il sur le gros split ou un des 3 petits ?
Question amusante pour le modérateur du forum : un internaute bien équipé en high-tech a-t-il la possibilité d'enregistrer un bruit en format mp3 et de le mettre en document joint à sa question ?
Cordialement, Dom, 12/01/10.
Réponse de Bricovidéo :
Bonjour Dom,
Oui pas de problème pour les fichiers mp3, nous avons déjà reçu des enregistrements concernant des bruits de chaudière (il me semble).
Hormis les parchemins, nous publions tous les types de documents.
Cordialement, Brigitte, modératrice du forum dépannage climatisation.
12 janvier 2010 à 19:33
forum consulter ce sujet Faut il 4 splits identiques sur une installation

Bonjour et félicitations pour votre coopération.
16 kW est une puissance certes respectable, mais qui théoriquement est un peu faible pour votre maison de 200 m².
En effet, on compte en général 100 à 120 W par m² (120 si vous êtes frileux), car l'installation est mise à mal en cas de froid intense par 3 choses :
- la baisse de la production de chaleur (parce qu'en entrée du compresseur, le gaz est à peu près à la température extérieure) ; cela dit, le système inverter est censé en compenser au moins une partie en accélérant le compresseur
- l'augmentation des déperditions naturelles de la maison (murs, fenêtres, toit...)
- l'apport d'air extérieur très froid, du fait de la VMC, certes hygroréglable, mais qui ne peut que refroidir la maison, et peut-être de manière non négligeable.
Je vous suggère, au cours d'une journée froide (ce n'est pas ce qui manque ces jours-ci...) de couper quelques heures votre VMC et de voir l'effet sur les températures intérieures.
La mesure de la consommation de la PAC quand elle n'arrive pas à faire décoller les températures serait également très intéressante (à défaut, relevez au moins votre consommation quotidienne sur 2 ou 3 jours à heure fixe).
Attention, ce sera une valeur avant correction par le COP.
Autrement dit, 3 kW de puissance instantanée au compteur donneront entre 7 et 9 kW de chaleur, par températures basses.
Cordialement, Dom.
09 janvier 2010 à 03:10
forum consulter ce sujet Problème Pac Air/Air gainable Mitsubishi R140

Bonjour. Voici mon expérience personnelle en 4 phrases :
- J'avais une installation de 8 convecteurs et 2 accumulateurs. Je l'ai laissée en place.
- J'ai installé (moi-même) un 1er climatiseur split de 2.6 kW restitués, non-inverter prêt à poser, milieu de gamme, 900 euros.
- Un an après, j'ai installé un 2ème appareil, analogue, de 3.5 kW, mais plus vers le bas de gamme, 550 euros.
Désormais, j'économise 7000 kWh par an, soit entre 500 et 600 euros (et non 770 car ma consommation d'avant (14000 kWh) était majoritairement au tarif heures creuses, ce qui n'est plus vrai maintenant). J'habite en Ile de France.
Dans votre cas, il faudra aussi ne pas céder à la tentation de faire de la fraîcheur l'été, sinon les économies fondront... comme neige à Toulon !
Cordialement, Dom, 07/01/10.
07 janvier 2010 à 22:50
forum consulter ce sujet Climatisation réversible - Est-ce une solution économique ?

Bonjour
Il faudrait aussi nous donner les informations suivantes, pour votre souci par grand froid :
- Quelle est la puissance nominale (restituée) de l'unité extérieure ?
- Avez-vous une isolation standard ou de haute qualité ?
- Les arrivées d'air chaud dans les chambres sont-elles plus petites que celle(s) de la pièce principale ?
- Avez vous une VMC ? Si oui, simple ou double flux ? Dans toutes les pièces ? Et aspire t-elle en permanence ?
Quand le chauffage devient insuffisant, mesurez votre consommation de pompe à chaleur au compteur, en arrêtant un maximum d'appareils (réfrigérateur, congélateur, lampes, ...).
Si vous constatez des dégivrages, mesurez 15 mn après la fin d'un dégivrage.
Cordialement, Dom, (07/01/10).
07 janvier 2010 à 11:16
forum consulter ce sujet Problème Pac Air/Air gainable Mitsubishi R140

Bonjour JP.
Autant le royaume des convecteurs est un monde stable et calibré, autant le monde des pompes à chaleur est celui de la fluctuation et du "grosso-modo".
Mais on lui pardonne, car il fait faire des économies d'énergie très substantielles. Je m'explique.
Avec des chauffages électriques classiques, radiants, grille-pains ou accumulateurs, 1kW d'électricité à votre compteur vous donne 1kW de chaleur, en supposant le secteur constant.
Avec un multisplit inverter, la puissance fournie dans une pièce donnée dépend de :
- la température extérieure,
- la vitesse de la turbine intérieure,
- le nombre d'(autres) unités intérieures en demande de chaleur et leur vitesse de turbine,
- le moment où vous faites la mesure dans le cycle de chauffe-dégivrage, s'il fait froid et humide dehors.
En effet, un dégivrage est suivi d'une phase de remontée de la température du gaz,
- l'écart entre entre la consigne et la température réelle des pièces (le système inverter est censé réduire la puissance à mesure qu'on se rapproche de la consigne),
- l'activation ou non d'un mode "super puissance" ou "powerful" s'il y en a un.
D'autre part, une unité intérieure n'est rien d'autre qu'un faisceau de tuyaux (avec des ailettes pour faciliter les échanges thermiques) dans lesquels on fait passer un gaz chaud et sur lesquels on fait glisser de l'air ambiant pour que celui-ci se fasse réchauffer.
Autant dire que la puissance nominale est uniquement indicative, pour des conditions bien précises, sans doute gaz à la température maximale et turbine à la vitesse maximale et, ce n'est pas parce que votre UI est en marche qu'elle va produire la quantité de chaleur indiquée dans ses spécifications ou sa plaque signalétique.
Il ne faut donc pas vous effrayer d'une différence entre la puissance du groupe et la somme des puissances des UI. Le système va, à chaque instant, trouver son point d'équilibre et au final, vous serez content de votre installation, comme la grande majorité de ceux qui sont passés à ce type de chauffage.
Votre mesure de10.5A est un peu une coïncidence, à mon sens.
Vous auriez pu trouver 10 % ou 20% d'écart sans que cela dénote un problème.
Concernant vos données entre parenthèses, il y a incohérence, je verrais bien une erreur de frappe dans la 1ère ligne, soit sur la notice, soit dans votre recopie. La 2ème ligne semble normale.
La variation de puissance est réalisée en variant la vitesse de rotation du compresseur.
Cordialement, Dom, 06/01/10
06 janvier 2010 à 23:27
forum consulter ce sujet Faut il 4 splits identiques sur une installation

Bonjour. Je vais essayer d'ajouter ma contribution à la réflexion collective !
Sur la photo, on voit que la partie haute de l'échangeur est parfaitement dégagée.
Or vu les conditions climatiques, il y a forcément eu production de givre sur cette partie haute, et pourtant il a disparu.
Donc pour moi il y a eu dégivrage réel mais partiel, ce qui devrait a priori dédouaner la vanne 4 voies.
D'autre part, sur mes 2 appareils, c'est toujours la partie haute qui se libère du givre en premier lors d'un dégivrage "constructeur". C'est ce qui me fait dire qu'il y a bien des dégivrages sur votre UE, mais que ceux-ci sont chroniquement interrompus trop tôt.
Suggestion de mesures à effectuer : chronométrer la durée du dégivrage et mesurer au compteur la puissance consommée durant le dégivrage.
Sur mes UE, c'est en gros 500W pendant 10mn, soit 5000 Wmn (nouvelle unité d'énergie, créée rien que pour vous !).
Si vous trouvez des combinaisons genre 1kW/2mn (2000Wmn), 500W/3mn (1500), 200W/10mn (2000), ne cherchez pas plus loin, il y a un problème de gestion des dégivrages.
A noter également que la performance en chauffage doit être très dégradée avec un échangeur obstrué à 70% (l'air chaud ne doit pas être très chaud)... Vous pouvez la vérifier aussi au compteur.
Cordialement, Dom.
31 décembre 2009 à 12:44
forum consulter ce sujet Groupe extérieur climatisation qui givre et relevés anormaux

Bonjour. Je suppose que vous êtes l'auteur de la question 1318.
Je crois que PL voulait dire de simplement augmenter la température demandée (sur la télécommande) et de tenir compte du delta par la suite.
Autre idée, il se peut que par défaut votre climatisation envoie l'air quasiment verticalement vers le bas, ou en faisant osciller ses volets.
Suggestion : arrêtez le mouvement oscillant (s'il y en a un) puis orientez les volets à la main de sorte que l'air parte à 45 degrés, ou en tous cas beaucoup plus horizontalement qu'avant.
En projetant l'air chaud "au loin", la sonde baignera dans de l'air plus frais, et le delta pourrait revenir à une valeur correcte.
Si cela ne marche pas, j'ai un moyen électronique de modifier le delta, mais il faut que vous ayez localisé la sonde et que vous soyez familier du fer à souder et du code des couleurs des résistances... ou que vous ayez un proche qui puisse vous faire une modification (que je vous expliquerai s'il le faut).
Cordialement, Dom, 26/12/09.
26 décembre 2009 à 16:55
forum consulter ce sujet Comment changer point de consigne climatisation Toshiba

Ben moi aussi, Babe, je suis un particulier curieux de tout, et en plus très motivé sur le sauvetage de la planète.
J'ai découvert assez récemment que la généralisation des pompes à chaleur pour l'habitat "pourrait" être une des solutions à la crise de l'énergie qui s'annonce.
En effet, la plupart des énergies propres finissent sous forme électrique, avec comme conséquence que les PAC pourraient un jour devenir entièrement vertes.
Du coup je me suis acheté un premier split puis un 2ème l'année suivante, pour au final diviser ma consommation EDF par 2 avec au moins un degré de plus dans la maison.
Mais je vous "rassure", je reste suffisamment lucide pour me rendre compte que la situation de la planète frise le désespéré. : -(
Électronicien de formation, j'ai passé beaucoup de temps à caractériser et améliorer mes splits non-inverters, appareils bien plus simples que les "usines à gaz" (c'est le cas de le dire) que sont les inverters modernes.
La lecture de documentations techniques et la consultation quasi quotidienne de notre forum préféré m'a aussi appris beaucoup de choses, grâce à d'autres "Saint-Bernard" comme PL ou G. B. , entre autres que plus ces appareils sont sophistiqués, plus les utilisateurs sont dépourvus en cas de problème.
Avec à la clef des factures imprévues et bien souvent salées.
C'est un peu comme avec les voitures modernes, un problème dans l'électronique débouche souvent sur des interventions (et des notes tout aussi salées) que ne connaissent pas les utilisateurs de "Five" et autres "AX".
J'ai l'intention un jour de bypasser la régulation de mes splits en y ajoutant un dégivrage écolo.
En effet, quand la température extérieure est entre 1 et 3 degrés et qu'il fait humide, il y a grosse production de givre, mais apparemment aucun constructeur n'a pensé à tirer parti de cette configuration climatique qui permet pourtant de dégivrer sans énergie.
Il suffit en effet d'arrêter le compresseur et de laisser tourner le ventilateur extérieur un certain temps.
Actuellement, je fais fonctionner mes splits de cette manière, mais c'est manuel, et quand je ne suis pas là, eh bien je perds de l'énergie, comme tout le monde.
Voici quelques données pour vous convaincre : conditions +2/+3, appareil de 1kW à COP de 3 (3kW de chauffe)
- Dégivrage constructeur : 10mn à 500W de compresseur, la tuyauterie et l'échangeur intérieur descendent à -20, il faudra les réchauffer après.
- Dégivrage Dom : 4 mn à 30W de ventilo, la tuyauterie reste à 25 degrés. Pensez-vous qu'il y ait photo ? ...
Évidemment, pour arriver à ce résultat, il m'a fallu décrypter les circuits imprimés et tirer des fils à l'extérieur des UI pour gérer le compresseur, le ventilateur et la vanne 4 voies, ainsi que la thermistance d'ambiance.
Il n'y a guère que les bricoleurs avertis qui pourront tenter le coup...
J'espère avoir satisfait votre curiosité avec ces quelques réflexions !
Très cordialement, Dom.
24 décembre 2009 à 16:29
forum consulter ce sujet Ameliorer le rendement de ma clim réversible

Bonjour. Sur d'autres appareils Daikin (je suppose qu'il y a cohérence au sein de la marque), ce code veut dire que le radiateur monté sur les composants de puissance de la platine inverter monte à une température prohibitive (au delà de 90 degrés), compresseur en marche.
Causes possibles (d'après le manuel) : défaut dans le ventilateur extérieur, court-circuit, thermistance défectueuse, connexion défectueuse, platine électronique de l'UE défectueuse.
Cordialement, Dom, 23/12/09.
23 décembre 2009 à 16:53
forum consulter ce sujet Panne climatisation Daikin 4mx68 et code erreur L4

Bonjour.
Eh oui, c'est la règle chez les PAC air/air, l'échangeur extérieur givre au dessous de 3 degrés extérieurs.
Mais comme je le disais en question 1313, l'intervalle de temps entre 2 dégivrages est extrêmement dépendant des conditions climatiques.
Durant les quelques jours à température glaciale récents, nous avons eu un vent de Nord-Est très sec, mes UE ne produisaient aucun givre. S'en est suivi un redoux humide, et là, les dégivrages se déclenchaient tous les 50/60 mn.
En fait, dans ma région (Ile de France), températures TRES basses = pas de givre.
Pour se chauffer exclusivement en PAC air/air, il faut dimensionner l'UE pour une température de -15. Du coup, quand il fait 5 ou 10, vous avez de la puissance à revendre.
Le plus sage est d'avoir une solution de repli en cas de froid humide ou de grand froid.
En ce qui me concerne, j'ai ajouté 2 splits à mon installation de convecteurs, lesquels sont maintenant désœuvrés (3 ont marché 5 jours l'hiver dernier !). Mais ils sont là en cas de pépin.
Attention aux chauffages d'appoint au pétrole, au delà d'un euro le litre, c'est plus cher que du chauffage électrique, avec pratiquement que des inconvénients en plus : approvisionnement du pétrole, stockage, odeurs, danger lié à la flamme, danger lié au brûlage de votre oxygène, humidité générée, autonomie faible... Le seul avantage est qu'ils ne craignent pas les black-outs EDF !
Pour ce qui est de la couche de glace sous l'échangeur, enlever le tuyau ne sera sans doute pas efficace. Mes UE n'ont pas de tuyau, et l'eau du dégivrage finit par geler en arrivant sur la tôle glacée du bas des UE et obstrue les trous.
Tous les 10 jours de gel d'affilé, je surveille la couche, et si elle dépasse 2 cm, je l'enlève à l'eau chaude et au tournevis !
Il existe bien des cordons chauffants, mais ils vont plus consommer en routine que la chauffe de 10 litres d'eau à 40° en cas de besoin uniquement.
Cordialement, Dom
22 décembre 2009 à 19:32
forum consulter ce sujet Problème de dégivrage permanent sur pompe à chaleur Mitsubishi

Yes Babe, votre calcul est exact.
Et bravo de répondre ainsi à ceux qui passent du temps à essayer de faire avancer les chimilimiliblics. Cela les incite à continuer !
Pour ce qui est du polystyrène expansé, c'est un bon isolant thermique mais non phonique, ce qui est je crois votre préoccupation.
Il vaut mieux de la bonne vieille laine de verre, je pense, avec un grillage fin pour la maintenir et éviter qu'elle ne s'envole avec le blizzard du ventilateur.
Cordialement, Dom
22 décembre 2009 à 18:19
forum consulter ce sujet Ameliorer le rendement de ma clim réversible

Bonjour. Une PAC ne doit dégivrer que s'il y a du givre.
Pendant un dégivrage, on envoie des calories à l'extérieur, cela impacte l'efficacité globale, et faire cela alors qu'il n'y a pas de givre est un non-sens.
Je pense que quelque chose ne marche plus dans votre régulation.
Un de mes appareils a tendance à faire un dégivrage quand le compresseur est froid (après un arrêt suffisamment long), mais jamais de manière cyclique et continue.
Cordialement, Dom, 21/12/09.
21 décembre 2009 à 23:03
forum consulter ce sujet Pompe à chaleur Mitsubishi MSZ FD 25 VA et dégivrage

Bonjour. Je précise ou rappelle que l'intervalle de temps entre 2 dégivrages est extrêmement dépendant des conditions climatiques.
Durant les quelques jours à température glaciale, nous avons eu un vent de Nord-Est très sec, mes UE ne produisaient aucun givre.
S'en est suivi un redoux très humide, et là, les dégivrages se déclenchaient tous les 50/60 mn. Autrement dit, le "mieux" que vous constatez n'est peut-être qu'une coïncidence.
Vos températures de 40 à 50 degrés semblent indiquer un fonctionnement honorable pour une température extérieure de 0.
Si votre maison n'arrive pas à se réchauffer, c'est que l'installation est sous-dimensionnée, ou que vous avez des déperditions conséquentes.
Attention aux VMC simple flux, ce sont des sources de pertes thermiques colossales.
Cordialement, Dom, 21/12/09.
21 décembre 2009 à 22:45
forum consulter ce sujet Problème chauffe avec climatisation Carrier inverter gainable 38XPS 40XPD100

Bonjour. C'est peut-être une vibration liée à la compression du gaz.
En effet le compresseur pousse le gaz par saccades, un peu comme quand on gonfle un pneu de vélo (mais 50 ou 100 fois plus vite), et il se peut que ce soit cette vibration qui résonne dans votre unité intérieure. Cela m'est déjà arrivé.
En donnant une tape dessus ou en la déplaçant d'un mm, j'arrivais à éteindre le bruit.
Cordialement, Dom, 19/12/09.
19 décembre 2009 à 15:03
forum consulter ce sujet Bruit unité intérieure climatisation Hitachi

Bonjour. Vous êtes la réincarnation (ou le clone, plutôt) de l'internaute de la question 1299, avec la différence que vous avez une idée beaucoup plus précise de votre projet.
Néanmoins, je suis assez pessimiste concernant l'aspect préchauffage de l'air.
En effet, votre ventilateur extérieur va appeler entre 500 et 1000 litres d'air par seconde.
Si vous enterrez 4 tuyaux de 20 cm de diamètre, cela va vous donner une surface du flux d'air de 0.125 m2.
La vitesse de l'air dans les tuyaux va donc être comprise entre 4 et 8 m/s (plutôt 8 que 4).
Or à cette vitesse là, le flux d'air va rafler les calories des tuyaux en très peu de temps après le démarrage du groupe, autrement dit, vous aurez de l'air préchauffé un temps très court, je dirais une minute, et après vous aurez très peu d'élévation de température, je parierais pour 1 à 2 degrés, pas plus.
Normalement, la vitesse de l'air dans un puits canadien ne doit pas dépasser 1 à 2 m/s, sinon la température dans les tuyaux n'a pas le temps de monter (ou de descendre en été).
Je ne suis pas spécialiste des puits canadiens, mais vous pourrez compulser la très bonne page web ci-après pour confronter vos idées à des données émanant de professionnels : fiabitat.com puits-canadien
Cordialement, Dom.
18 décembre 2009 à 19:55
forum consulter ce sujet Ameliorer le rendement de ma clim réversible

Bonjour. L'année dernière nous avons eu aussi une semaine glaciale.
Comment s'était comportée votre installation alors ?
Pour mesurer vos 22 degrés, avez-vous inséré un thermomètre dans la bouche de sortie (enfoncé d'un à deux cm) ?
En sortie du groupe extérieur, vous avez 2 tuyaux de cuivre.
Quelles sont leurs températures respectives (le gros et le petit) ?
Ces infos seront les bienvenues pour tenter de vous répondre.
Cordialement, Dom, 16/12/09.
16 décembre 2009 à 19:30
forum consulter ce sujet Problème chauffe avec climatisation Carrier inverter gainable 38XPS 40XPD100

Bonjour. Comme je doute que vous vouliez chauffer votre maison avec uniquement un puits canadien (dans la mesure où vous n'avez pas a priori de gène inuit), je suppose que vous voulez amener de l'air un peu préchauffé devant l'échangeur d'un groupe extérieur de clim.
J'ose espérer que vous avez une idée du débit d'air créé par le ventilateur extérieur, de l'ordre du m3 par seconde.
Autant dire qu'un tuyau de 20 cm de diamètre ne va pas suffire à la tâche.
D'autant que les circonvolutions que vous lui imposerez dans la cave vont le rendre résistant au passage de l'air.
D'autre part, devant l'échangeur, il faudra mélanger l'air de la cave avec l'air extérieur pour éviter d'avoir juste une zone de l'échangeur alimentée par cet air.
A moins que je n'ai pas compris vos intentions, je pense que la rentabilité de vos efforts risque de titiller le zéro absolu.
Cordialement, Dom, 14/12/09.
14 décembre 2009 à 14:25
forum consulter ce sujet Un puits canadien grâce à une cave

Bonjour Jos. Si vous nous jurez que vous comparez des consommations de journées équivalentes en températures extérieures, alors c'est très bizarre, effectivement.
Un léger manque de gaz ne vous fera pas consommer plus, du moins au début.
Quant à une obstruction de l'échangeur extérieur, il faudrait qu'elle soit quasi étanche (comme avec du givre naissant) pour altérer en permanence les performances.
Je vois trois hypothèses (peut-être des internautes vont en trouver d'autres) :
1/ Vous fonctionnez dans un mode automatique, qui peut alterner chauffes et refroidissements. Une phase de refroidissement expulse de la chaleur dehors, qu'il faut recréer après.
2/ Vous avez une VMC, et vous ne la faites pas marcher comme l'année dernière. Une VMC simple flux est un gouffre à calories si elle tourne en permanence, en plus de la consommation pour faire tourner son moteur !
3/ Votre compteur EDF s'est partiellement dé-calibré. Vérifiez-le en mettant en marche un seul appareil genre convecteur de 1kW, ou appareil à raclette de 800W. Bien arrêter tous les autres appareils (frigos...) pour une meilleure précision. Si votre compteur est électronique, lecture directe (défiler le menu). Si c'est un modèle "roue crantée 7 Wh / tour", la puissance consommée est 3600 x 7 / (nb de secondes pour faire un tour). Un tour en 25 secondes donne 1 kW.
Le condenseur, c'est l'échangeur à ailettes dans l'unité intérieure, mais les filtres (que vous dites propres) sont là pour le protéger de la poussière.
Pour mesurer la température, c'est bien cela. Enfoncer légèrement (1 à 2 cm) le thermomètre dans les ouïes de sortie, mais pas trop, car il y a une turbine pas loin !
Avec mes mono-splits, l'air sort à environ 40 degrés + la température extérieure. Soit par ex : 32 à -8,48 à +8)
Cordialement, Dom, 11/12/09.
11 décembre 2009 à 23:21
forum consulter ce sujet Manque de gaz égale consommation électrique supérieure

Votre télécommande est sans doute beaucoup plus élaborée que je ne le pensais.
C'est peut-être effectivement un paramètre mal réglé (fonctionnement "limite maximum/minimum" ?).
Il est clair que si le thermostat reçoit de l'air chaud, plus ou moins directement, cela irait dans le sens de réduire la durée des cycles, ce qui n'est pas le cas.
Mon expérience avec mes appareils, relativement simples, ne semble pas s'appliquer à votre cas.
PL pourra vous donner des indications plus pertinentes que moi.
Cordialement, Dom.
11 décembre 2009 à 02:08
forum consulter ce sujet Arrêt prolongé groupe externe RZQ100DV1

Bonjour. Voyez mon roman à la question ci-dessus... ; -)
Cordialement, Dom, 10/12/09.
10 décembre 2009 à 18:47
forum consulter ce sujet Problème climatisation Panasonic inverter CS-RE18JKE

Bonjour.
Tout d'abord une évidence : quand il fait très froid, demandez donc à ceux qui ont un chauffage au fuel si le niveau de la cuve ne baisse pas plus vite.
Il est NORMAL de consommer plus quand il fait froid, puisque les déperditions d'une maison sont proportionnelles à la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur.
Pour 20 degrés à l'intérieur, on consomme 3 fois plus à -10 qu'à +10.
En ce qui me concerne, je suis l'heureux possesseur de 2 splits non-inverters, qui me donnent toute satisfaction et me chauffent correctement jusqu'à -5 extérieur.
Plus bas, je dois les aider en ajoutant des convecteurs, soit 5 jours l'hiver dernier.
Ne croyez pas tous ces alarmistes qui disent que les PAC ne fonctionnent plus, ou avec un COP dérisoire, par températures négatives.
Certes, la quantité de chaleur fournie diminue substantiellement alors qu'on en a le plus besoin (surtout pour des non-inverters), mais ces gens-là n'ont pas eu la curiosité de mesurer la consommation de leur PAC à diverses températures.
Moi, je l'ai fait, et j'ai constaté que la puissance prélevée au compteur diminuait presque autant que la chaleur fournie, du coup l'efficacité énergétique ou COP (rapport entre les kW de chaleur fournis et les kW consommés au compteur) ne diminue que lentement avec la température, et on a encore à -10 un COP d'au moins 2-2.5, ce qui est fort honorable.
La raison physique est que le gaz est bien moins chaud quand il fait froid dehors, du coup le compresseur peine moins à le comprimer, et demande donc moins d'énergie au secteur.
Dans le cas des inverters, la chute de puissance est partiellement compensée en augmentant la vitesse du compresseur, mais le COP va rester tout aussi acceptable.
Quant à choisir un appareil avec la résistance dont vous parlez, autant que vous achetiez un ou deux chauffages d'appoints mobiles !
En effet la résistance (que vous auriez payée très cher) aura par définition un COP de 1, voire virtuellement moins si elle est à l'extérieur !...
Mes climatiseurs (dont un quasi 1er prix) ont fonctionné en permanence l'hiver dernier alors que la température est descendue jusqu'à -12, et ils sont toujours vivants.
Je vous engage à faire des relevés de consommation pour diverses températures, dès aujourd'hui pour profiter des derniers jours doux avant la vague de froid annoncée.
Essayez d'avoir des conditions reproductibles (moins évidentes à obtenir avec un multisplit inverter), par exemple en mode "powerful" (là où on est à peu près sûr que le compresseur tourne à vitesse maxi), toutes unités en demande, et notez la consommation au compteur après 15mn de marche (en éteignant les autres appareils, genre frigos...), la température extérieure ainsi que celles en entrée et en sortie d'une unité intérieure (il faut aussi que les UI soient à des vitesses de ventilation reproductibles, par exemple la vitesse faible, si toutefois le mode powerful le permet).
La puissance fournie sera proportionnelle à la différence de température entre l'entrée et la sortie d'une UI, la puissance consommée sera mesurable au compteur, et la température extérieure sera l'axe horizontal des futures courbes que vous serez amené à tracer.
Si vous avez un matheux dans la famille, il faut le mettre à contribution ! ; -)
Votre appareil a-t-il une résistance ? -> ce doit être indiqué dans son manuel, au chapitre spécifications techniques.
Cordialement, Dom, 10/12/09.
10 décembre 2009 à 18:45
forum consulter ce sujet Pompe à chaleur air/air Toshiba RAS 4M27GAV possède-t-elle une résistance

Bonjour
L'estimation que vous donnez (10 kWh de plus par jour) demande une certaine rigueur pour être valide : il faut avoir relevé les index EDF tous les jours ou presque et surtout, avoir noté la température extérieure moyenne dans la période considérée.
En effet, une différence de quelques degrés vous amenera vite à un tel écart.
Il faut aussi ramener cet écart à votre consommation quotidienne.
En d'autres termes, si vous consommez 60kWh au lieu de 50, ce sera moins significatif que si vous consommez 35kWh au lieu de 25 (pour information, je consomme actuellement environ 25-30kWh par jour avec une température de 8° à 12° à l'extérieur. Un seul split non-inverter, en Ile de France).
Voyez aussi si certains "postes" n'ont pas évolué depuis l'année dernière (exemple : ordinateur branché tout le temps, plus d'eau chaude consommée, fille qui a froid et met souvent un appoint, ...).
Cordialement, Dom, (10/12/09).
10 décembre 2009 à 13:45
forum consulter ce sujet Manque de gaz égale consommation électrique supérieure

Bonjour. Votre cas est très intéressant, car il l'exact opposé de celui de l'internaute de la question 1246 (entre autres), qui, lui, se plaint de cycles bien trop courts.
Après une petite recherche, il s'avère que votre thermostat BCR1D528 est mural, et sans doute à liaison radio (sans fil). Votre thermostat subit peut-être un peu trop l'influence du mur sur lequel il est posé. Je vous suggère de déposer le thermostat et de le mettre temporairement sur une table, à l'abri des courants d'air qui lèchent tous les murs, surtout ceux en contact avec l'extérieur.
Pour moi, les problèmes de durée de cycles, qu'ils soient trop longs ou trop courts, sont principalement dus à un emplacement de sonde pas adéquat.
Il y aurait aussi un certain nombre d'appareils pour lesquels la sonde se trouverait dans la télécommande (qu'on tient dans la main).
Dans ce cas aussi, il ne faut pas s'étonner que la régulation soit fantasque dans la mesure où l'on ne la repose pas forcément toujours au même endroit.
Merci de faire la manipulation suggérée et tenir le forum au courant.
Cordialement, Dom.
10 décembre 2009 à 10:43
forum consulter ce sujet Arrêt prolongé groupe externe RZQ100DV1

Bonjour. Il ne doit plus faire bien chaud chez vous, j'espère que vous avez des chauffages de secours...
Déjà un conseil, votre 7818 est en danger de mort.
Pour la suite des investigations, essayez de lui mettre un petit radiateur, qui peut être un simple bout de tôle (éventuellement de boîte de conserve) de 10/15 cm2 dans lequel vous aurez fait un trou pour le fixer sur le 7818, en faisant attention qu'une fois la carte reposée cette tôle ne touche rien en dessous.
Vous pouvez en profiter pour relier les radiateur à un fil que vous amènerez de l'autre côté de la carte, cela vous fera un 0V très pratique.
Pour ce qui est des tensions à mesurer, ce sont bien des tensions continues, mettez votre multimètre en position V=, et les bornes à utiliser sont le commun et la borne V/ohm, surtout pas les mA ou 10A (cela dépend des modèles).
Les tensions sont à vérifier par rapport au 0V que je vous préconise, c'est à dire la broche du milieu du 7818.
Reliez le commun du multimètre à ce fil, et baladez l'autre borne sur les points explicités sur la carte. Il se pourrait que le +18V ne soit pas atteint en sortie du régulateur, si on lui tire trop de courant.
Sur les 3 broches du 7818, c'est celle qui est vers vous une fois la carte en place (= côté ventilo) qui porte le 18V, celle de l'autre côté doit porter au moins 20/25V.
Les photos à bonne définition ne permettent pas, hélas, de suivre le cheminement des pistes, car le brunissement dû à la surchauffe masque les détails.
Si vous pensez pouvoir améliorer leur définition avec un meilleur éclairage ET un meilleur zoom, je suis preneur.
Il faudrait recto ET verso, car vous avez un circuit double face, la ligne 18V peut se balader sur les 2 faces (et aller de l'une à l'autre par des petits trous).
Cela dit, comme vous êtes le seul à contempler la bête, vous êtes le mieux placé pour essayer d'identifier ce qui est desservi par la ligne 18V (comme je l'ai dit, je la verrai bien arriver -entre autres- sur le connecteur marqué 17.5V).
Si c'est le cas, que dessert le câble arrivant sur ce connecteur ?
Sur la photo générale de l'unité, on voit un toron blanc qui descend au-dessus du compresseur.
Est-il effectivement connecté au compresseur, combien de fils a-t-il, vient-il du connecteur avec 17.5V marqué à côté ?
Si vous êtes novice, TP veut dire Point de Test, R=résistance, C=condensateur, OIS=opto-isolateur, IC=circuit intégré, L=inductance, D=diode, Q=transistor...
Bon courage. Dom.
09 décembre 2009 à 19:46
forum consulter ce sujet Code erreur H6 sur climatisation Daikin RXS50

Oui, mais la sortie de la carte, c'est les 3 enroulements du compresseur...
Si le moteur est bloqué, cela va produire des courants excessifs.
D'où ma réflexion en réponse 2 ! (Pure remarque de profane).
Cordialement, Dom, 07/12/09.
07 décembre 2009 à 22:12
forum consulter ce sujet Changement de platine Daikin RTX 40GV1NB

Bonjour. Un varistor est une sorte de résistance très spéciale, dont la valeur varie avec la tension qu'on lui applique.
Quand cette tension dépasse 400 ou 450V, sa résistance, normalement grande, dégringole brusquement et va lui permettre d'absorber pendant quelques millièmes de secondes, des dizaines d'ampères voire plus.
C'est ce qui en fait le composant idéal pour réaliser un parafoudre.
Il n'y a pas de parafoudre sur un compresseur, par contre il peut y en avoir un sur la carte mère, à l'arrivée du secteur.
Or c'est quand vous démarrez le compresseur que cela disjoncte... La carte mère étant déjà sous tension, il est donc assez probable que ce soit votre compresseur qui soit HS. Condoléances...
Cordialement, Dom, 07/12/09.
07 décembre 2009 à 22:01
forum consulter ce sujet Problème de moteur de compresseur ou Varistor

Vous pouvez a priori l'utiliser, mais la précision risque de ne pas être au top.
Ce genre de thermostat, à bulbe en cuivre et gaz à l'intérieur a un réglage en général accessible de l'extérieur, et un ajustement usine.
Vous aurez sans doute à retoucher cet ajustement usine car le réglage "normal" en position mini sera probablement trop élevé pour votre serre.
Le réglage usine est souvent une petite vis au fond d'un trou pratiqué dans l'axe du bouton de réglage.
A noter qu'il y a normalement un 2ème bulbe pour la sécurité 90 degrés, au cas où le thermostat de service resterait collé en position marche (risque d'explosion du chauffe-eau).
Cordialement, Dom, 06/12/09.
06 décembre 2009 à 17:50
forum consulter ce sujet Une sonde de chauffe eau peut-elle être utilisée dans l'air

Waow, c'est ce que j'ai investi dans l'achat de mes 2 clims... Il y a de la marge qui traîne quelque part ! Avez-vous eu des codes d'erreur sur l'appareil ? Jetez un œil à la question 1259 : l'internaute a eu un devis moins cher et le frigoriste qui a répondu (PL) parle de cartes franchement moins chères. Le remplacement n'a pas l'air difficile, puisque l'internaute a pu la démonter sans difficulté.
Encore faut-il que ce soit bien la carte qui soit défectueuse !
Cordialement, Dom, 04/12/09.
04 décembre 2009 à 17:12
forum consulter ce sujet Changement de platine Daikin RTX 40GV1NB

Bonjour. Vous avez un inverter ou pas ? Un inverter est censé baisser la vitesse de rotation du compresseur (donc la puissance calorifique fournie) dès que la température intérieure se rapproche de la consigne, et donc tendre vers un fonctionnement continu mais modéré. Avec un non-inverter, on a un fonctionnement en tout ou rien et ce mode de régulation conduit à des cycles marche/arrêt.
Pour des raisons de simplicité de pose et de conception, les constructeurs mettent leur sonde intérieure dans l'unité intérieure, avec comme conséquence une montée de sa température plus rapide que si elle était à l'autre bout de la pièce ou tout au moins à plusieurs mètres. En effet, une partie de l'air chaud est re-captée par l'entrée d'air de l'unité intérieure. Quand j'ai installé mon premier non-inverter, par temps doux les cycles étaient courts, du genre 5mn ON, 5mn OFF. Le fait de déporter la sonde à 3.5 m de là a allongé énormément la durée de cycles, 45mn ON, 45mn OFF, voire beaucoup plus. Actuellement, par des températures extérieures de 7/10 degrés, mes cycles sont plutôt de l'ordre de 2h ON, 45mn OFF. Un thermomètre à mercure placé près de la sonde montre que le déclenchement se fait toujours à la même température, et l'arrêt à 1 degré de plus, je trouve la régulation excellente avec cette configuration.
Outre l'aspect énervant des cycles courts (bruit de souffle variable, craquements aux montées et descentes en températures, brassages transitoires d'air moins chaud), ceux-ci vont fatiguer le relais qui alimente le compresseur (sur un non-inverter) et imposer des cycles thermiques sur un certain nombre de composants de votre installation. La mécanique et l'électronique adorent les régimes établis et continus. Par exemple, si on lui demandait son avis, une voiture préfèrerait de loin faire 2000 km d'une traite plutôt que 40 fois 50km.
Je conseille à qui veut l'entendre de déporter la sonde intérieure, c'est super, expérience vécue. Ce sera également bénéfique pour un inverter. J'ai décrit la procédure en question 1246, réponse 9.
Cordialement, Dom, 04/12/09.
04 décembre 2009 à 16:45
forum consulter ce sujet Cycle de fonctionnement des splits

Bonjour.
L'idéal pour la formation de condensation sur l'unité extérieure est un temps frais (3 à 10 degrés) et humide (surtout s'il y a du brouillard). Pour des températures plus froides, l'humidité ambiante va cristalliser sous forme de givre sur les ailettes de l'échangeur extérieur, mais de toutes façons chaque cycle de dégivrage va libérer d'un coup l'eau du givre accumulé depuis le cycle précédent (environ un demi-litre à chaque fois). Jusqu'à présent, on n'a pas vraiment eu d'hiver, surtout en Provence, donc il n'y a rien d'anormal à priori.
Cordialement, Dom, 02/12/09.
02 décembre 2009 à 23:37
forum consulter ce sujet Evacuation d'eau unité extérieure

Bonjour. Très honoré que vous ayez fait (ou fait faire) la modification. Je n'avais pris en compte le fait que vous aviez des consoles et non des muraux. Cela dit, vu que la chaleur monte naturellement, un déport en hauteur est à priori beaucoup moins efficace qu'un déport latéral. Comme je l'ai spécifié, ma sonde est désormais à 3,5 m du mural en distance horizontale. Comme le plus dur est d'extraire la sonde, et que ce plus dur est fait chez vous, je ne saurais trop vous conseiller de tenter un déport horizontal du même ordre de grandeur que chez moi.
Cordialement, Dom, 02/12/09.
02 décembre 2009 à 23:18
forum consulter ce sujet Groupes extérieurs s'enclenchent toutes les 3 minutes

Bonjour
Bien sûr que votre appareil pourra vous chauffer s'il fait plus de 15° dehors.
En revanche, pour que le gaz ne monte pas à des températures trop élevées (plus il fait chaud dehors, plus la température du gaz monte), le système va limiter cette température en réduisant la vitesse du compresseur (si inverter) voire en arrêtant le ventilateur extérieur (si non-inverter).
Dans ce cas, la puissance maximale n'est plus atteignable, c'est peut-être ce qui incite votre constructeur à limiter officiellement la plage de température.
J'ai des non-inverters qui se limitent de cette manière au delà de 13° à 14° à l'extérieur.
Le gaz sort alors du compresseur à environ 90°.
Cordialement, Dom, 01/12/09.
02 décembre 2009 à 00:28
forum consulter ce sujet Plage température extérieure de fonctionnement climatisation reversible

Re-bonjour. Je ne comprends pas votre 1ère phrase.
Si vous augmentez la consigne d'un degré, l'appareil va marcher en continu jusqu'à ce qu'elle soit atteinte, puis il va doser la chaleur pour s'y maintenir, éventuellement au prix de cycles marche-arrêt. N'est-ce pas ce qu'on appelle une régulation ?
Essayez de déporter la sonde, cela n'engage à rien.
J'ai décrit la procédure en question 1246 (voir aussi la 1269). Si après vous voulez instaurer les plages horaires, revenez sur le forum.
Le fait de faire cela sur un inverter sera aussi bénéfique, sinon plus, que sur un non-inverter.
La thermistance va voir sa température évoluer plus doucement, cela ne pourra que "plaire" à la régulation spécifique des inverters (par la vitesse du compresseur).
Cordialement, Dom.
01 décembre 2009 à 20:32
forum consulter ce sujet Brancher thermostat d'ambiance extérieur

Non, uniquement sur mes splits muraux DéLonghi et Carrera (non-inverters). J'espère que ce sera aussi simple sur vos appareils. Tenez le forum au courant de vos résultats si vous vous lancez dans la modification.
Cordialement, Dom, 28/11/09.
28 novembre 2009 à 23:44
forum consulter ce sujet Groupes extérieurs s'enclenchent toutes les 3 minutes

Bonjour PL. On peut rallonger drastiquement le câble, expérience vécue (voir ci-dessus).
Quant à la résistance du câble ajouté, entre 1 et 4 ohms, elle est complètement négligeable en regard de celle de la thermistance (5000 et 20000 ohms sur mes 2 appareils).
De surcroît, une thermistance évolue d'environ 3-4% par degré, on est bien loin de quelques ohms.
Cordialement, Dom, 28/11/09.
28 novembre 2009 à 10:50
forum consulter ce sujet Comment déplacer la sonde d'ambiance

Bonjour. Voir en
question 1246, réponse n°9.
Cordialement, Dom, 27/11/09.
27 novembre 2009 à 10:56
forum consulter ce sujet Comment déplacer la sonde d'ambiance

Bonjour.
Comme indiqué ci-dessus, j'ai fait cette modification avec succès et j'en suis enchanté depuis déjà 2 ans.
Coupez l'arrivée du courant sur la climatisation.
Démontez le carter plastique et repérez la sonde, généralement clipsée au dessus des ailettes, côté carte électronique.
Cette sonde est a priori une thermistance, reliée à la carte par un petit connecteur.
Je conseille de débrancher si c'est possible ce petit connecteur pendant l'intervention car il y a un risque, certes assez faible, de décharge électrostatique amenée par un fer à souder ou tout autre outil.
Vous n'aurez très probablement pas de connecteurs neufs pour faire une allonge, donc le plus simple est de couper les 2 fils et d'insérer, soit avec des petits dominos, soit au fer à souder, une certaine longueur de câble à au moins 2 conducteurs entre le bout qui porte la thermistance et le bout qui porte la prise.
Le câble peut faire plusieurs mètres (le mien en fait 7, car il prend le chemin des écoliers pour arriver à l'endroit choisi).
J'ai utilisé un petit coaxial de 3mm de diamètre, et cela marche aussi bien en mettant son blindage sur un fil ou sur l'autre (côté carte).
Un coaxial n'a donc rien d'obligatoire.
Une fois cet assemblage réalisé, positionnez la thermistance à un endroit que vous pensez adéquat, rebranchez le connecteur, fermez le carter (avec le câble qui pendouille), rebranchez le secteur et mettez en marche.
Arrivé à ce stade, vous aurez un câble qui va courir pendant 2 jours dans votre pièce, madame ne va pas être contente, mais c'est pour procéder à des essais, qui peuvent prendre un certain temps avant de trouver le positionnement idéal.
En effet, chaque tentative pourrait durer plusieurs heures pour bien estimer le temps de cycle arrêt/marche.
Une fois l'endroit idéal trouvé, répétez l'intervention, cette fois dans un but de finition (câble dissimulé).
Chez moi les sondes sortent nues d'un mur en provenance d'une autre pièce, dépassent d'environ 4 cm et sont à 2m de hauteur, quasi invisibles, protégées du souffle direct en provenance de l'unité intérieure située à 3.5m de là.
J'obtiens des cycles d'une heure minimum, voire un fonctionnement permanent quand il commence à faire froid dehors.
Vous pouvez éventuellement la mettre dans un petit fourreau, ce qui aura pour effet de la rendre moins sensibles aux variations brusques de température.
Cordialement, Dom.
27 novembre 2009 à 10:53
forum consulter ce sujet Groupes extérieurs s'enclenchent toutes les 3 minutes

Diable ! Alors cela veut dire que les wattmètres que vous avez achetés sont des appareils rudimentaires ! Ils ne fonctionnent pas du tout comme les compteurs EDF électroniques qui eux prennent en compte le déphasage tension / courant et la forme du courant en permanence pour aboutir au final à une valeur de puissance réelle.
Une climatisation au repos (au moins les miennes, que je connais bien) est un appareil électronique comme un autre, avec son alim (alimentation) pour faire fonctionner la carte électronique, qui est en permanence à l'écoute des ordres des capteurs et de la télécommande pour les traiter.
Une alimentation comprend toujours entre autres un pont de diodes qui va abreuver en courant un condensateur réservoir. Et ce, que ce soit une alimentation classique à transfo 50 Hz, ou une alimentation dite à découpage.
Dans les alimentations, à cause de la tension présente sur le condensateur réservoir, le pont de diodes ne laisse passer du courant que pendant 5 à 10% du temps, quand la sinusoïde du secteur est au plus haut, mais ce courant est en revanche relativement important.
Si votre wattmètre relève la valeur maximale de la tension et la valeur maximale du courant, et qu'il en fait le produit (Puissance = Tension x Intensité), il peut donner une valeur de puissance outrancière dans la mesure où certes le courant maximal est correct, mais il n'apparaît que 5 ou 10% du temps !
Pour une résistance, la forme du courant suit exactement celle de la tension, et par conséquent il y a du courant 100% du temps.
C'est avec cette hypothèse que Legrand a conçu son petit compteur.
Pour lui, sur une charge résistive, une tension de 220V et un courant de 2A correspondent à une puissance de 440W. Mais pour une alimentation c'est faux, puisque la majeure partie du temps il n'y a pas de courant.
Pour imager, je dirais que vos 15 W par appareil sont "ramassés" sur 5 à 10% du temps, et dans ce petit laps de temps l'appareil consomme 20 à 10 fois plus, soit 300 à 150 W. CQFD, comme on dit.
J'espère que mes explications ne sont pas trop nébuleuses. Je sens que vous allez me dire "Et pour ma console qui ne consomme rien ?!?"
Eh bien je dirais "et si vous refaisiez vos mesures ?..."
Quand une climatisation marche, le compresseur et les ventilateurs sont certes des charges inductives (à base de bobinages), mais le constructeur est censé compenser cela de diverses manières (entre autres la technique récente dite PFC, Power Factor Correction), et vos wattmètres devraient être relativement exacts.
Mais il est clair qu'ils ne seront vraiment fiables que pour des charges résistives.
Cordialement, Dom, 27/11/09.
27 novembre 2009 à 01:16
forum consulter ce sujet Consommation climatisation Mitsubishi à l'arrêt importante

Bonjour
Je ne vois pas trop ce que vous reprochez à votre télécommande.
Si vous voulez tout d'un coup un degré de plus ou de moins dans votre pièce, changer la consigne avec la télécommande ou avec un thermostat d'ambiance demandera le même temps et le même effort.
Maintenant, si vous estimez que la régulation par la thermistance interne (qui joue le rôle de thermostat d'ambiance) est un peu fantaisiste, déportez-la à quelques mètres de l'unité intérieure.
Cela marche très bien, je l'ai fait sur mes splits non inverters, cela allonge considérablement la durée des cycles marche/arrêt.
Une fois la sonde déportée, au prix du tirage d'un câble entre l'unité intérieure et le nouvel emplacement de la thermistance, pourquoi ne pas y mettre aussi un "thermostat" qui va vous donner les plages horaires ?
A noter que sur un inverter (votre cas), la thermistance d'origine gère certes la température de consigne, mais aussi la vitesse de rotation du compresseur, raison pour laquelle il n'est pas envisageable de mettre "bêtement" un thermostat extérieur qui, à priori, n'offre en sortie que deux fils qui seront court-circuités ou non suivant la température.
Je suis prêt à vous donner toute la procédure d'installation, encore faut-il que ce mode de fonctionnement vous intéresse.
Cordialement, Dom.
26 novembre 2009 à 11:28
forum consulter ce sujet Brancher thermostat d'ambiance extérieur

Bonjour. Apparemment, le wattmètre 04669 est un appareil monophasé. Mais je soupçonne que votre maison soit en triphasé. En effet, si l'information tension provient d'une phase et que l'information courant (qu'on lui donne avec le tore) vient d'une des 2 autres phases, alors l'appareil ne peut que vous donner un résultat déjanté. Cela m'arrangerait beaucoup pour ma démo que votre clim "sage" soit sur la bonne phase et que les 2 "gourmandes" soient sur une autre (voire 2 autres)... Sinon, va falloir que je repotasse mes cours ;-)
Cordialement, Dom, 25/11/09.
26 novembre 2009 à 00:09
forum consulter ce sujet Consommation climatisation Mitsubishi à l'arrêt importante

Re-bonjour. Merci à Patrice pour avoir mis en circulation les photos originales.

On voit vraiment mieux ! La zone du 7818 a dû chauffer un certain temps pour avoir bruni de la sorte.
Une observation : une ligne 17.5V semble quitter le circuit pour aller ailleurs.
Cela pourrait aller dans le sens de ma précédente hypothèse (capteur solidaire du compresseur).
Cela dit, je suis tombé sur un forum anglophone où un problème étrangement ressemblant a été décrit. Voici les 2 posts (de 04/2007) que je vous traduis :
"Nous avons eu ce problème sur de nombreux multisplits 3MXS52 en France il y a 2 ans.
Ces unités ont un module de puissance séparé, ce n'est pas une platine unique, vérifiez.
C'est votre cas, non ?

Je crois le voir à gauche du circuit imprimé dans la photo de l'unité extérieure. -Dom)).
Un ventilateur extérieur défectueux créait un court-circuit dans le module de puissance, et U2 s'affichait alors.
Nous avons été jusqu'à changer la platine ET le module de puissance, ils ont dégagé au démarrage ! ... Il y a 1 mois j'ai eu ce problème sur un 4MXS80AZ (un des 1ers avec R410A) avec la même cause (installé en 2002).
Le guide de dépannage ne mentionne pas ce cas, et il n'y a pas de mise à jour du manuel d'entretien. En clientèle j'essaie de tester le ventilateur extérieur du mieux que je peux, ou alors je commande ensemble ventilateur et module de puissance.
En espérant que cela vous aide. Amicales salutations"
Autre post : "J'ai eu le même problème sur un RXS50 ((Tiens ! -Dom)). C'était aussi le ventilateur du condenseur (=extérieur) qui avait flingué le module de puissance.
Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ils ne le fabriquent pas de manière à ce que cela n'arrive pas ! Peut-être pour en vendre plus ?"
Les posts originaux sont visibles ici : www.refrigeration-engineer.com forums showthread
Bref c'est peut-être une coïncidence, mais le module de puissance et le ventilateur se retrouvent aussi dans le collimateur dans votre histoire.
Avec la meilleure volonté du monde, mes moyens d'investigation sont tout de même limités, n'étant pas face à l'appareil avec mon multimètre, et manquant d'expérience dans les inverters.
Essayez de voir combien de fils arrivent sur le moteur du ventilateur, et combien de fils arrivent sur le compresseur.
Cordialement, Dom.
25 novembre 2009 à 23:54
forum consulter ce sujet Code erreur H6 sur climatisation Daikin RXS50